Là où je vis

2008

Au croisement de la danse, de la musique expérimentale et des arts visuels, Là où je vis dévoile la troublante mécanique d’une orchestration méticuleuse des corps. L’œuvre traduit l’agitation qui habite les cinq interprètes, l’urgence et le désir qui les poussent à se mouvoir et à se rencontrer dans un espace qui se module, se transforme, ou se colore au gré des actions posées par l’artiste en arts médiatiques Manon De Pauw. Installée sur scène à une table de travail lumineuse, celle-ci effectue en direct un parcours visuel et performatif, en lien avec sa propre pratique artistique. Trompes-l’oeil, illusions d’optique et autres intrigues visuelles se succèdent et se désamorcent à partir d’éléments filmés et projetés sur scène.

Dans Là où je vis, la danse, expressive, émerge ainsi de l’histoire de chacun des corps des danseurs, tel un héritage qui remonte à la surface de la peau. Empreinte tout autant de spontanéité, d’instinct, d’intuitions, elle surgit sous l’effet enveloppant d’une musique créée par l’artiste du son Nancy Tobin, la complice de trois oeuvres majeures de Danièle Desnoyers. Elle signe ici une musique bruitiste composée de voix et de sons divers, d’une densité émotionnelle aussi implacable qu’inattendue.

 

Galerie de photos

Crédits

Direction artistique et chorégraphie
Danièle Desnoyers

Interprètes lors de la création
Clara Furey
Alan Lake
Pierre-Marc Ouellette
Fredéric Tavernini
Catherine Viau

Direction des répétitions
Sophie Corriveau

Création sonore
Nancy Tobin

Artiste en arts médiatiques
Manon de Pauw

Dramaturge
Guy Cools

Éclairages
Marc Parent

Costumes
Denis Lavoie, Le carré vert

Musique additionnelle
Nicht mehr zu dir zu gehen (Opus 32/2) de Johannes Brahms, texte de Hv Daumer, adaptation anglaise de Lewis Furey, Forget you

Texte
Clara Furey 

Là où je vis est une production de la compagnie Le Carré des Lombes coproduite par l’Agora de la danse (Montréal), le Festival TransAmériques (Montréal) et Le Grand Théâtre – Ville de Lorient (France).