Paradoxe Mélodie

2014

Dans ce nouvel opus, Danièle Desnoyers peaufine le dialogue qu’elle cultive depuis plus de 25 ans entre mouvement et son en provoquant une rencontre choc entre l’univers sonore de la harpe et la griffe contemporaine de la musique électroacoustique. Si son écriture continue de prendre de l’ampleur avec d’habiles phrasés qui viennent débusquer l’émotion dans les tréfonds du corps, la chorégraphe ramène la musique en direct sur scène avec la présence de la harpiste Éveline Grégoire-Rousseau qui interprète la composition du directeur musical Nicolas Bernier, manipulée en direct par le sonorisateur et complétée d’une partition électroacoustique préenregistrée.

En réveillant nos mémoires auditives et affectives avec ses sonorités légères, la harpe fait surgir un désir d’élévation et des clichés que la chorégraphe dévoie avec une bonne dose d’humour. Les arpèges sont délicieusement pervertis par le travail électroacoustique et la danse, solidement ancrée dans la contemporanéité, vient défier l’instrument et toute l’imagerie qu’il trimballe. Jeux de contrastes énergétiques et sémantiques, tensions entre pôles opposés, entre rigueur et folie, tonicité et relâchement, ordre et chaos. Les 10 danseurs de Paradoxe Mélodie offrent de multiples variations sur notre rapport à la beauté.

Pour connaître les dates des prochains spectacles, cliquez ici.

Galerie de photos 

Crédits

Direction artistique et chorégraphie
Danièle Desnoyers 

Interprètes lors de la création
Tal Adler
Karina Champoux
Molly Johnson
Jason Martin
Brice Noeser
Pierre-Marc Ouellette
Nicolas Patry
Clémentine Schindler
Anne Thériault 
Élise Vanderborght

Harpiste
Éveline Grégoire-Rousseau

Direction des répétitions
Sophie Corriveau assistée d'Emmanuelle Bourassa Beaudoin

Composition Musicale 
Nicolas Bernier

Conception lumières
Marc Parent

Conception costumes
Denis Lavoie

Conception maquillages et coiffures
Angelo Barsetti

Paradoxe Mélodie est une production de la compagnie Le Carré des Lombes en coproduction avec le Théâtre National de Chaillot (Paris), le Cultuurcentrum (Bruges), le Centre National des Arts (Ottawa), le Festival Danse Canada (Ottawa), le Théâtre Centennial (Sherbrooke), Danse Danse (Montréal), le réseau CanDance (Toronto), la Faculté des Arts de l’Université du Québec à Montréal.

Avec le soutien de la Place des Arts (Montréal), du Théâtre Centennial (Sherbrooke) et de Circuit-Est centre chorégraphique (Montréal)